Libère toi de l’addiction à ton téléphone.

Le billet du Lundi est aujourd’hui dédié à une habitude qui embête tout le monde : l’addiction au téléphone.

L’impact de votre téléphone sur votre vie.

Chaque fois que vous consultez votre téléphone, cela a plusieurs impacts.

D’abord pour vous même, vous stimulez le lobe frontal de votre cerveau à réagir dans l’instantanéité. A l’image des animaux, vous vous rendez esclave, passif et servile face à un objet sans âme. C’est le même phénomène avec la consultation des emails.

Le deuxième impact concerne votre productivité. Si vous avez un iPhone, vous pouvez aller dans Réglages > Temps d’écran. J’imagine qu’il y a des dispositifs ou applications similaires sur android.

Le temps moyen est de 3h30, soit plus d’une journée par semaine.

Je vous invite à réfléchir à ce que vous auriez pu accomplir par rapport à vos projets pro/perso en allouant ne serait-ce que la moitié du temps dédié à votre téléphone.

La prochaine fois que vous entendez quelqu’un se plaindre et dire « je n’ai pas le temps de … », invitez-le à faire cet exercice.

Le troisième impact, c’est pour votre entourage qui n’en peut plus de vous voir collé à votre téléphone.

Soyez radical.

Pour se libérer, voici une série de mesures radicales qui auront un impact immédiat.

L’idée est d’au moins faire le test sur une semaine.

  • Désinstallez toutes les applications inutiles et les jeux en particulier.
  • Désactivez toutes les notifications, sans exceptions.
  • Prenez l’habitude de mettre votre téléphone en mode avion.

Faites comme pour les enfants : fixer vous des horaires.

Réfléchissez au vrai usage de votre téléphone : appeler / lire vos texto et répondre aux emails.

En fait, vous n’arriverez pas à vous déconnecter complètement du jour au lendemain à tout vos réseaux sociaux.

Du coup, l’astuce peut être de se fixer des plages horaires spécifiques où vous aurez « quartier libre ».

Une autre astuce pour les addicts au jeux mobiles : donner vous 2 heures pour installer et tester un max d’applications inutiles. Puis désinstallez tout.

Visez utile.

Une autre astuce pour se libérer d’une addiction et de la remplacer par une autre. Vous pouvez installer des applications « utiles » et ainsi convertir votre temps d’utilisation sur des apps inutiles en investissement pour vous même.

Il n’y a pas de meilleurs investissements que de se former.

Par exemple :

Audible vous permet « d’audiolire » des livres. La bibliothèque compte des livres très intéressants. Si vous n’avez jamais testé, vous pouvez bénéficier d’un mois gratuit en suivant ce lien, je vous conseille Sapiens de Yuval noah harari :

*** Lien vers un livre audio gratuit ***

N’hésitez pas à partager ce bon plan à vos amis !

Koober : même concept qu’audible sauf que ce sont des résumés de livres.

Les podcasts, de plus en plus populaire, ce format est particulièrement intéressant car se mêle des chaines/programmes pro qui viennent des radio et des indépendants qui se lancent. Il y en a pour tout les goûts. Je vous conseille notamment : marketing mania, nouvelle école, growth makers.

Redécouvrez les réseaux sociaux en vrai.

Je finirai cet article sur cet appel à l’action : redécouvrez les réseaux sociaux en vrai.

Récemment, j’ai entendu un talk particulièrement intéressant de Olivier Ramel, le CEO de Kymono.

Kymono, c’est une boite qui vise à accompagner les boites dans la définition de leur branding et de leur culture, et en particulier au travers de vêtements de qualité.

Une idée importante du talk est de se donner l’opportunité de vivre « intensément » les relations et le rapport aux gens.

Chaque jour, nous refusons des opportunités d’interaction sans nous en rendre compte en faisant des choix très simple : décider de prendre le métro quand on pourrait marcher, et… se concentrer sur son téléphone au lieu de parler à votre entourage.

La solution : saisir l’opportunité d’interagir avec les gens qui vous entourent en créant le contexte pour de belles rencontres.

Cela parait tellement anodin et évident, et pourtant c’est fondamental. On sous-estime la logique de cette mécanique qui vise en fait à « provoquer la chance ».

Et vous, est-ce que vous êtes phone-addict ?

Si vous avez des conseils supplémentaires, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *