Votre ego est l’ennemi de votre leadership.

Plus on monte en responsabilité dans le management, et plus on risque de s’éloigner des collaborateurs. C’est ce que détaille cet article d’Harvard Business Review.

En prenant l’exemple du nouveau CEO de Carlsberg. Celui-ci décide de renoncer à son superbe bureau au dernier étage de la tour et coupé de ses équipes. Pour prendre une place sur un openspace classique.

Cela fait écho à un billet récent de Laure Clausier sur la solitude des patrons, qui se retrouvent seuls à la cantine.

Les dangers de l’ego :

  • Cela nous rend prédictibles et manipulables.
  • Cela nous rend également plus individualistes et nous fait croire que nous sommes seuls responsables de notre succès.
  • Cela nous empêche d’apprendre de nos erreurs.
  • Cela renforce nos biais de confirmation : nous avons tendance à rechercher tout ce qui valident nos convictions, nos choix et décisions. Et en conséquence, de manquer de recul.

En résumé

Soyons tous des moines et contentons nous de peu pour ne pas être pervertis par notre égo.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *